/ Actualités

DSN : la check-list de la dernière ligne droite

Une fois n'est pas coutume, nous relayons un article non pour ses qualités mais pour ses défauts : Exclusive RH DSN : la check-list de la dernière ligne droite.

L'article dont le titre est tout à fait juste - il ne reste que 3 mois avant la généralisation de la DSN - est réducteur en terme d'action à prendre et d'anticipation et typique d'une communication qui met en difficulté les gestionnaires de paie au quotidien. En effet ceux-ci sont confrontés à des grandes complexités de mise en pauvre et de vérification de la DSN mais ne sont pas soutenus par leur hiérarchie qui lis des articles comme celui-ci où il suffit de réaliser quelques actions de base pour que tout se passe bien...

Pour comprendre pourquoi contrôler la phase 3 est loi d'être simple, il est important de se rappeler ce que représente la phase 3 c'est :

  • 367 données élémentaires transmises par salarié,
  • 9 groupes de données intégrant le rappel,
  • 24 déclarations remplacées,
  • des signalements toutes les semaines,
  • l'équivalent d'une DADS-U tous les mois

et normalement la mise en place obligatoire du machine à machine (M2M), sujet sur lequel Net Entreprise reste discret pour le moment.

Sans parler de ce qui existe déjà en phase 2 mais généralement oublié : le rappel pour corriger les erreurs dans le passé, rappel qu'il faut aussi contrôler.

Pour que les données transmises soient bonnes, il faut que le logiciel de paie traite correctement TOUS les cas, qu'il soit bien paramètré, que les gestionnaires aient saisi convenablement les données dans les dossiers et que la DSI soit prête à faire du M2M ...

Cela fait beaucoup de chose à vérifier en 3 mois avec en plus la paie et la phase 2 qui tournent en production et pour lesquels il serait bon d'éviter les régressions.

Clairement, il est impossible pour les gestionnaires de traiter convenablement tous ces points : trop de données dans un délai trop court avec une fréquence trop élevée.

C'est pourquoi Dhatim depuis un an propose mieux qu'une check list : un outil d'analyse et de dépôt automatique des DSNs produites, Conciliator™ DSN.
Conciliator™ DSN permet en 1 clic, de vérifier la DSN à l'aide de plus de 700 contrôles phase 2 et phase 3 et surtout d'indiquer l'origine de l'erreur : logiciel, paramétrage, saisie etc...

La ligne droite devient alors vraiment droite : la liste des corrections à réaliser est claire et la progression mesurable de DSN en DSN. La check-list est réelle et non issue d'une vision simpliste.

Vous pouvez à la fois fiabiliser votre phase 2, éviter les régressions et recetter la phase 3.
Et si vous souhaitez savoir où vous en êtes aujourd'hui, n'hésitez pas à réaliser un audit d'une journée.